Actualités

Vive les petits chiens !

Les petits chiens ou chiens de petite taille : ils ont l’énorme avantage de pouvoir être tractés, tirés, traînés au bout de la laisse … et tout ça, sans que cela nous coûte quoique ce soit au niveau physique.

Mon propos est de lutter contre toutes ces facilités. 

En effet, aucun effort pour obliger un Yorkshire à nous suivre ; mon Cavalier King Charles prend un peu trop son temps pour renifler telle odeur ? c’est pas grave, je continue à marcher, il suivra de toute manière … il suffit simplement de tenir fermement sa laisse et de bouger le corps.

Que c’est pratique, ces petits chiens, vous en conviendrez. On peut même les prendre dans les bras, s’ils ne sont pas assez rapides, ou s’ils hésitent à suivre, dans les escaliers par exemple : je lève le bras, et hop, le chien suit dans les airs pour se retrouver bien au chaud, protégé au creux de notre bras.

Ils sont tellement faciles à vivre, ces tous petits chiens. Ils aboient un peu trop fort ? quelle importance, personne n’en a peur finalement. Ils sautent souvent sur les jambes, mais là encore, un petit coup sur la laisse, et les voilà cloués au sol.

 

La non-communication avec les petits chiens

Toutes ces scènes sont pour moi une preuve flagrante de non-communication entre le maître et son chien.

Pourquoi voit-on aussi souvent une non-communication entre un maître et son petit chien ? mais parce que le chien est petit, tout simplement, et parce que sa petite taille conforte le propriétaire dans une illusion de maîtrise et l’enferme dans la croyance de l’inutilité de développer une relation fondée sur le respect et la confiance.

Si tirer sur la laisse me donne le résultat escompté, alors pourquoi je chercherais à changer mes habitudes ?

Je répondrais : pour la même raison qui va pousser un propriétaire de chien à venir me voir en éducation canine parce que son chien tire sur la laisse et que c’est le propriétaire qui est tracté : parce que ce n’est pas confortable et qu’il ne se passe rien entre lui et son chien lorsque la laisse est tendue et que chacun va de son côté.

 

Pourquoi l’éducation canine est importante, même si j’ai l’impression que je n’en ai pas besoin

L’éducation canine n’est pas là uniquement pour rendre un chien plus « vivable » ou plus « gentil » ou tout simplement « mieux éduqué ». L’éducation canine a le noble objectif de développer la relation entre un maître et son chien.

Il ne s’agit donc plus d’éviter les séances d’éducation canine … « parce que je n’en ai pas besoin » (et là on peut retrouver les maîtres de petits chiens par exemple) mais plutôt de considérer que, si je n’en ai pas besoin pour de l’obéissance par exemple, des cours d’éducation canine me seront profitables pour mieux comprendre mon compagnon et m’aider à construire une relation saine et profitable aux deux.

Reportage photos

Voici en images, l’exemple parfait de la situation avec les petits chiens (un grand merci à Shyna, Cavalier King Charles de 5 mois et à son heureux maître, pour avoir permis ce petit reportage photos).

Situation 1 – On tracte, on tire

D’abord, on tracte ou on tire, mais le résultat est le même : personne ne se regarde, personne ne va dans le même sens. On a un chien, mais on ne s’en rend pas compte et lui ne sait pas qu’il a un maître. Chacun de son côté.  La laisse est tendue, les regards ne se croisent pas, pieds et pattes ne vont pas dans le même sens.

Tirage sur la laisse 2 Tirage de la laisse

Situation 2 – Motivation pour le changement

Ici, on commence à mettre en place une méthode de travail qui va motiver le chien et le maître à faire attention à l’autre : la laisse commence à se détendre, les regards se croisent, la direction est partagée.

La motivation

 

C’est mieux, les deux vont désormais dans le même sens, mais la démarche est encore hésitante, et surtout, pas encore de regards partagés.

2015-02-13 05.45.53

Situation 3 – Le résultat d’une séance d’éducation canine

Et avec un peu d’entraînement (ici, il n’aura fallu que 20 minutes de leçon d’éducation canine pour que chien et maître soient réellement ensemble) et de volonté, on y arrive.

Shyna est centrée sur son maître, les deux vont dans le même sens. Et surtout, Shyna remue la queue. Les deux partagent enfin quelque chose.

Le résultat

N’OUBLIEZ PAS

SI CE N’EST PAS AGREABLE POUR VOUS,

CE N’EST PAS AGREABLE POUR VOTRE CHIEN !

CityzenPets