Actualités

Le Catfest de Londres ! On y était !!

Le CatFest, on l’a fait !

Le 14 Juillet se tenait la première édition du CatFest de Londres à l’Oval Space. Ce festival inspiré de ses homologues US propose un savant mélange de félins, de pop-culture et de lutte contre la maltraitance dans un esprit très anglais donc forcément un peu déjanté.

Au programme donc : Cat-Art,

 

Cat-Lit’ (littérature au sujet des chats, voire littérature POUR les chats), friandises et accessoires artisanaux, 

protection animale, conférences et happenings colorés, street-food (évidemment vegan) et surtout, un pôle adoption pour des nombreux chats et chatons en attente d’une famille pour la vie.

Pour être honnête, au vu de ce programme alléchant, nous nous attendions à un évènement de grande envergure, malgré le fait qu’il s’agisse d’une toute première édition.

Une journée bien remplie

Le festival ouvrait ses portes à 11h, à notre arrivée vers 12h il était difficile d’avancer tant les visiteurs se pressaient autour des stands.

Nous avons donc décidé de faire un premier tour rapide en repérage avant d’aller découvrir les stands de street-food et petits gateaux vegans.

Après nous être régalées et avoir décrypté tous les jeux de mots félins autour des noms de cocktails spécialement créés pour l’occasion, nous sommes à nouveau rentrés dans le vif du sujet. 1h après notre première entrée, la foule s’était déjà bien dispersée et nous avons pu découvrir plus en détail les différents exposants, ce qui, il faut l’avouer, fut un peu fatal à notre porte-monnaie.

 

Au final, malgré le fait que le festival était bien plus restreint que ce que nous pensions (il faut avouer que le site de l’évènement survendait un peu la chose), nous avons passé un très bon moment même si nous sommes un peu restées sur notre faim en termes d’animations et de découvertes.

 

EN BREF

Les +

  • L’ambiance déjantée à l’anglaise où tous les âges, toutes les cultures et toutes les origines sociales se mélangent et s’amusent ensemble, donnant finalement l’impression d’un grand repas de famille où l’on ne peut que se sentir chez soit
  • Les fabrications artisanales et l’accueil chaleureux des exposants
  • Le côté « cruelty free » du festival avec son stand de lutte contre la maltraitance et la street food 100% vegan, des plats internationaux aux cupcakes chatons en passant par les cocktails
  • La présentation de chats et chatons de refuge et les adoptions qui en ont découlées 
  • Les fonds reversés à différentes associations de protection de animaux et de la vie sauvage (2£ pour chaque billet acheté soit un peu plus de 2€)

Les –

  • Le site de l’évènement qui survend un peu le festival et engendre une certaine déception à l’arrivée
  • Des animations et stands finalement assez peu nombreux et rapidement passés en revue comparativement au prix du billet (environ 25€)
  • La pop-culture relativement absente de ce festival « cat et pop-culture ». Heureusement, nous y allions plutôt pour les chats
  • Mais surtout les « Guests » félines (les 2 Maine Coon Apollo et Artemis, la british short hair Starina Esperanzo et Prince Renegade, type balinais) submergés par des visiteurs pas toujours conscients de leur manque de respect envers ces chats et qui n’avaient de cesse de vouloir les caresser, les prendre dans les bras, attirer leur attention… Dommage de ne pas avoir profité de cet évènement pour faire de la prévention et parler un peu éthologie.