Chiens et canidés
Dans notre rubrique “Transmission des savoirs”, nous nous attaquons aujourd’hui au fameux “regard coupable chez le chien”.
Lorsque notre chien fait une “bêtise” en notre absence, on a souvent l’impression à son attitude qu’il sait qu’il a fait quelque chose d’interdit. Mais en fait, ce regard coupable… c’est nous qui le provoquons.
Alexandra Horowitz (2009) a mis en place une étude qui nous permet de mieux comprendre et d’abandonner cette croyance.

Conditions de l’étude

Dans une pièce fermée, un chien est placé devant de la nourriture très appétente, son maître lui demande de ne pas la toucher, et il sort de la pièce. A partir de là, l’éthologue a mis en place 4 scénario :
  • Situation 1 : le chien mange immédiatement la nourriture, l’éthologue laisse en l’état
  • Situation 2 : le chien ne mange pas la nourriture, mais l’éthologue l’enlève pour faire croire qu’il l’a mangée
  • Situation 3 : le chien mange la nourriture, mais l’éthologue en remet pour faire croire qu’il ne l’a pas mangée
  • Situation 4 : le chien ne mange pas et l’éthologue laisse en l’état

Les mimiques faciales que l’on produit sont décryptées par nos chiens qui s’y adaptent
Il y a donc, d’un point de vue humain :
  • 2 situations où le chien n’obéit pas mais une pour laquelle la “désobéissance” est cachée
  • 2 situations où le chien obéit, mais une pour laquelle on fait croire qu’il a désobéit.
Du point de vue du chien, il y a :
  • 2 situations où le chien pourrait se sentir coupable puisqu’il a mangé la nourriture
  • 2 situations où le chien a fait ce que son maitre demandait, mais une pour laquelle on fait croire au maitre que le chien a désobéi

Résultats

L’humain est rappelé dans la pièce. Il ne sait pas ce que l’éthologue a fait. Il ne peut se fier qu’à ce qu’il voit.
Que croyez vous qu’il ce soit passé ? Le chien a pris un air “coupable” dans les situations 1 et 2 !! c’est à dire pour les situations où la nourriture n’est plus là et donc où son maitre croit qu’il a désobéit .. même si en situation 2, le chien a effectué le bon comportement.
Pourquoi selon vous ? Tout simplement parce que les chiens savent décrypter nos émotions, nos mimiques faciales, nos gestuelles et nos micro signaux corporels. Le chien ne sait pas qu’il a fait une “bêtise”, mais il sait lorsque son maitre n’est pas content de lui.
Et d’ailleurs, toutes ces postures que l’on interprète comme étant de la culpabilité, ne sont en fait que des signaux de stress, de peur et/ou d’apaisement émis par un chien mal à l’aise, en inconfort ou qui a peur.
Savoir lire un chien, décrypter ses postures, comprendre une situation en se mettant à sa place, tout cela nous permet de mieux appréhender notre relation avec lui et d’être des référents fiables et sécurisants.
CityzenPets